Réaliser une véranda : conseils et réglementations

par

Construire une véranda est un projet qui peut ajouter de la valeur à votre maison tout en vous offrant un espace supplémentaire pour profiter de la vue sur votre jardin. Avant de se lancer dans ce type de projet, il est essentiel de connaître les réglementations en vigueur et de suivre quelques conseils pour garantir la réussite de votre construction.

Les démarches administratives et réglementations en vigueur

Pour construire une véranda, il faut respecter certaines règles d’urbanisme prévues par le Plan local d’urbanisme (PLU) ou le Règlement national d’urbanisme (RNU). Cela inclut des normes concernant les dimensions, les matériaux utilisés et l’emplacement de la véranda. Selon la surface au sol de la véranda et la zone d’implantation, différentes formalités doivent être accomplies :

  • Déclaration préalable de travaux : Il s’agit de la procédure à suivre si la surface de la véranda est comprise entre 5 m² et 20 m² (ou 40 m² selon les zones). Ce document permet aux autorités compétentes d’évaluer la conformité du projet avec les règles d’urbanisme en vigueur. Une fois la déclaration déposée, un délai d’un mois est généralement suffisant pour obtenir un avis favorable.
  • Permis de construire : Si la surface de la véranda dépasse 20 m² (ou 40 m² selon les zones) et/ou si la construction entraîne une modification de l’aspect extérieur du bâtiment, il est nécessaire d’obtenir un permis de construire. Ce document doit être demandé à la mairie de sa commune et suit des procédures plus longues que pour la déclaration préalable de travaux.

Il est conseillé de se renseigner auprès de sa mairie pour connaître le PLU ou le RNU en vigueur et obtenir tous les renseignements nécessaires avant de entamer les démarches administratives. Il ne faut pas négliger ces étapes, car elles garantissent que votre véranda sera conforme aux normes et qu’elle respecte les règles de voisinage. Pour plus d’infos, vous pouvez également consulter le site Atome France qui propose des guides et conseils pour réaliser votre véranda dans les meilleures conditions possibles.

La préparation du terrain et le choix des matériaux

Préparer correctement le sol

Pour assurer la pérennité de la structure et garantir la stabilité de la véranda, il est important de bien préparer le terrain sur lequel elle sera construite. Plusieurs éléments sont à prendre en compte :

  • Décaisser le sol : Cette opération consiste à enlever les couches supérieures du sol (herbe, terre végétale) pour créer une zone de niveau correct et stable pour poser les fondations de la véranda.
  • Drainer le sol : Il est nécessaire de mettre en place un système de drainage permettant d’évacuer les eaux de pluie et éviter les infiltrations ou l’humidité dans la véranda.
  • Réaliser les fondations : Les fondations sont indispensables pour soutenir la structure et prévenir les mouvements du sol qui pourraient fragiliser la véranda. Leur profondeur et leur dimension varient en fonction de la nature du sol, de la taille du projet et des normes en vigueur.

Choisir les matériaux adaptés

Il existe différents types de matériaux pour construire une véranda. Chacun présente des avantages et des inconvénients. Voici quelques exemples :

  • Le PVC (polychlorure de vinyle) est économique, facile à entretenir et offre une bonne isolation thermique. En revanche, il est moins résistant que l’aluminium ou le bois, et ses capacités en termes de design sont limitées.
  • L’aluminium est léger, résistant et ne nécessite quasiment pas d’entretien sur le long terme. Il permet également de réaliser des structures plus fines, optimisant ainsi la surface vitrée. Toutefois, son prix est généralement plus élevé que le PVC.
  • Le bois offre un aspect chaleureux et esthétique, ainsi qu’une excellente isolation thermique et phonique. Cependant, il demande un entretien régulier (peinture, traitement anti-termites, etc.) pour conserver son aspect et ses qualités.

Pour choisir le matériau adapté à votre projet, il convient de prendre en compte vos attentes en termes d’esthétique, de budget, d’isolation et d’entretien.

Intégrer la véranda à l’architecture existante et optimiser la performance énergétique

Harmoniser la véranda avec le style de la maison

Lorsque vous planifiez la construction d’une véranda, il est important de veiller à ce que celle-ci s’intègre parfaitement à l’architecture existante. Cela concerne notamment :

  • La forme : choisissez une véranda dont la forme se marie bien avec le style architectural de votre maison (rectangulaire, en L, arrondie, etc.).
  • Les matériaux : comme mentionné précédemment, les matériaux utilisés doivent être en accord avec le bâti existant (enduit, bois, pierre, brique, etc.).
  • Les couleurs : l’idéal est de reprendre les teintes qui composent déjà l’enveloppe extérieure de votre habitation pour assurer une continuité visuelle.

Favoriser l’efficacité énergétique

La performance énergétique doit être prise en compte dès la conception de la véranda, afin d’assurer un confort optimal tout au long de l’année et réaliser des économies d’énergie. Ainsi, il convient :

  • De choisir les matériaux isolants de qualité pour la structure (profilés aluminium à rupture de pont thermique, bois de section conséquente, etc.)
  • D’opter pour des vitrages performants : double vitrage avec gaz argon, triple vitrage, voire vitrage à contrôle solaire pour limiter l’échauffement en été.
  • De prévoir un système de ventilation et une protection solaire adaptée pour éviter la surchauffe en été.
  • D’envisager l’utilisation d’énergies renouvelables comme le solaire photovoltaïque pour alimenter les équipements électriques de la véranda, ou encore le solaire thermique pour chauffer l’eau.

TU POURRAIS AUSSI AIMER